Infos Calendrier Bateaux Aide Liens Bourse Photos Liste
Forum
     
 COMPTE-RENDU du 15 Juillet - Oléron Arcachon19-07-2003
 
Oléron, Arcachon c’était bon !! Ralliement de feu pour Jean Bart

METEO
Ouest, Nord-ouest et petit temps variable en fin de nuit. Des orages sont annoncés avec un peu de pluie. Ondée passagère.

EQUIPAGE
Barre1 : Alexis Van de Plas Barre 2 et Navigation Christophe Patou, Régleur Tanguy Blondel, Piano Jean Christophe Lavigne ; Embraque Sylvain Aggoun N°1 Bertrand Dutilleul, Tactique et skipper Guillaume Delacroix

RESUME DE LA COURSE 19
Après un bon départ à 18 heures dans 4 à 8 nœuds de vent le défi Jean Bart se lance dans ce dernier ralliement avec ses intentions habituelles depuis Camaret. Sérieux, convivialité et combativité.
La pointe nord de l’île d’Oléron est à raser, moins de route et plus de courant au plus prés des cailloux. Pas bien pour la navigation pas assez prés mais nous restons au contact et passons dans les 20 cette pointe. Ensuite spi de capelage pour bien pointer le vent, puis peeling et grand spi jusqu’à la porte de la Gironde.
A 22h19, au pointage nous sommes 22. Cette arrivée à la porte nous a été très favorable, le bateau va vite très vite, il mort alors la route de CSC Essec qui après 1h30 de défense laisse passer Jean Bart.

A la porte c’est la tombée de la nuit, un orage su la pointe de Grave, et toute la flotte qui passe en 20 minutes après 30 miles de course. C’est magnifique, toutes les configurations de voile sont portées par les bateaux, grand spi bleu, spi de capelage blanc, et génois médium.
Après cette marque c’est 60 miles qui restent à parcourir, dans un vent très variable. L’équipage enchaîne, peeling de nuit, pour adapter le spi à l’angle du vent et aller vite sur la route. Gros travail pour tous. A 4 heures le vent se cherche, Est, Nord-est, Nord, Sud-ouest, Ouest, Nord ouest, 3noeuds, 5 nœuds.
L’équipage enchaîne les empannages pour pointer le plus directement possible sur Arcachon. Enfin, le vent s’établit, il ne nous mène pas directement sur la route mais la décision est prise de tracer. C’est à 5 nœuds parfois plus, toutes les options de voile sont prêtes (génois léger, spi de capelage) mais nous restons avec le grand spi, parfois à des angles très pointus. Dans cet air léger le prés avec spi de tête est possible.

Le vent mollit encore, 3, 4 nœuds, nous travaillons fort, par quart, pour exploiter la moindres bouffée d’air. La nuit est claire, les voiles sont réglées à vue sans torche. Avant la fin de nuit nous croisons Dieppe, interrogation pour ceux sur le pont ? « Il était mieux que nous au pointage » Désolé les gars on trace, on les plante là. Une discussion à l’arrivée avec eux nous apprend qu’ils ne nous ont pas vus.
Enfin le jour, nous regardons devant le bateau et comptons 19 bateaux, le spi rouge à la côte, CSC Essec disparu, PSA notre compagnon de la nuit avant les empannages aussi, nous apprenons que la flotte s’étale sur 7 miles sur 3. A 8 heures tout le monde sur le pont, on tourne au poste important, il y a un coup à jouer, tous veulent le saisir à fond.
Notre position à droite permet d’observer la flotte extrême droite et celle de gauche. La tactique est de suivre la route le plus possible mais aussi de ne pas hésiter de s’en écarter pour aller chercher du vent. En approche de ligne même tactique. Empannage pour ne pas aller trop à gauche où la flotte est engluée, idem pour la droite. On se met ainsi sur l’arrière, Antibes Nec, CSC Essec le leader amateur, Team Australie, HEC+X Enfants à l’hôpital, Insa le leader étudiant et pensons un instant taper le spi rouge, le Leader !!!
« Pour Défi Jean Bart, Top » 16 !!!!

NOTE TECHNIQUE
Peeling : Changement de spi dans spi. Nous sommes sous spi établi, le grand 91 m², nous envoyons alors le petit après quelques manipulations (50 m²), un court instant nous avons deux spi et nous affalons le premier. L’inverse est possible. Le but est de garder la vitesse et la route. De nuit il faut des yeux de chat car nous faisons la manœuvre le plus discrètement possible pour ne pas alerter nos poursuivants. Bravo Bertrand, notre N°1 !

AMBIANCE VILLAGE
Arrivée de Pierre Meurette et départ de Nicolas Taisne. Un orage monstrueux a voulu enlever notre tente. Sauve qui peut pour tous. Masse et sardines énormes pour d’autres. Enlever cette tente sera un gros travail. « Non ça va être facile, la terre est mole, me dit Pierre ». Ce soir nous invitons Jean Pierre et Christian au restaurant. Tanguy a dormi avec sa petite copine Louisa.

DICTON DU JOUR
« Quand ça va, ça va ! »

 
Retour à l'accueil

 Dernières infos
26-09-2016  Coupe des Bancs de Flandres
29-11-2015  Trophée des Clubs 2015
12-11-2015  Championnat de Ligue 2015
23-09-2015  Régate des Bancs de Flandre
18-09-2015  Coupe de l'Equinoxe
 
 Dernière mise à jour : 25/08/2019  
Maintenance (accès restreint)   Fil RSS   Réalisation © : Benoit D'HALLUIN
Facebook
Ceci n'est pas le site officiel de la ligue Nord Pas de Calais
Seuls les classements officiels font foi. Merci de me signaler les erreurs éventuelles.